Risques pour les yeux

L’oeil est un organe très complexe et fragile qui doit être protégé, étant souvent exposé à risques de différente nature et étendue dans le monde du travail. Les Equipments de Protection Individuelle qui ont la fonction d’assurer la protection contre ce type de risques sont les lunettes de protection. Pour préserver la sécurité et la santé du travailleur, il est donc nécessaire de déterminer et classer les facteurs de risque, de façon à pouvoir choisir les mesures de protection appropriées. Ci-dessous les trois macrocatégories dans lesquelles les risques cités sont classés:

 

Particules à grande vitesse, éclats, poussières, gouttelettes et éclaboussures de liquide.

La protection contre les risques mécaniques est recommandée pour les opérations d’usinage pendant lesquelles il y a le risque de contact accidentel entre l’oeil et objects ou particules à grande vitesse. Opérations de ce genre sont: tournage, fraisage, sablage, rivetage, broyage ed’ autres opérations pendant lesquelles se produisent souvent des projections de particules solides en suspension dans l’air (métal, pierre, sable, bois) et suivant impact à vitesse différente. En fonction du degré d’impact, les risques auxquels on est exposés peuvent être: lésion de la cornée, lacération de l’iris, opacification du cristallin, irritation, douleur et conjonctivite. Donc il faut choisir correctement la protection de l’oeil appropriée: les lunettes pour impact à faible énergie “F”, soit vitesse d’impact jusqu’à 45 m/s (162 Km/h), et les lunettes-masques pour impacts à énergie moyenne, soit vitesse d’impact jusqu’à 120 m/s (432 Km/h).

Rayonnements infrarouges et ultraviolets, éblouissement par lumière vive.

La protection contre ce genre de risque est donnée par les verres ou filtres, qui se réfèrent aux normes éuropéennes correspondantes, soit: Filtres ultraviolets (EN 170), filtres solaires pour usage industriel (EN 172) et filtres pour soudure (EN 169). Pour bien comprendre l’utilité de ces filtres, il est nécessaire de formuler des prémisses de physique.

La lumière du soleil se répand par l’intermédiaire d’un faisceau d’ondes électromagnétiques entre lesquelles juste une petite partie arrive sur la Terre en dépassant la couche d’ozone.

Ce qu’on va reçevoir est composé de:

• rayonnements visibles (qui composent ce qui est dite “spectre visible”): il s’agit de rayonnements électromagnétiques de la longueur d’ondes entre 380 nm et 750 nm. Elles se composent de seules rayons que l’oeil humain perçevoit et se manifestent sous forme de couleurs.

• rayonnements ultraviolets (UV): il s’agit de rayonnements électromagnétiques de la longueur d’ondes entre 100 nm et 380 nm. Ces rayons ne sont pas visibles par l’oeil humain et il se manifestent surtout dans les milieux en contact avec la lumière du soleil. En outre ces rayonnements sont dangereux pour l’homme car ils sont composés d’ondes magnétiques qui pénètrent dans l’oeil et vont causer des dommages et/ou des maladies liées à une exposition prolongée (comme c’est le cas pour la peau: rayons UV en petite quantité pénètrent et procurent le bronzage, mais une exposition prolongée n’est pas bonne pour la santé). Les risques liés à ces rayonnements sont: lésion de la cornée, conjonctivite, cécité partielle, vieillissement prématuré de la lentille, cataractes.

• rayonnements infrarouges (IR): il s’agit de rayonnements électromagnétiques de la longueur d’ondes entre 780 nm et 2000 nm. Ces rayonnements sont dangereux pour l’homme car ils émettent de la chaleur qui vient des corps chauds (y compris le soleil, mais aussi pendant le soudage ou la transformation des métaux et du verre). C’est pour cette raison que les dommages causés par ces rayonnements sont perçus presque instantanément (par rapport à ceux qui sont causés par les rayonnements ultraviolets qui, au contraire, sont perçus plus tard). Il faut considérer que la couche d’ozone filtre un grand nombre des rayonnements IR qui viennent de la lumière du soleil, donc ils touchent l’homme d’une façon limitée et pas dangereuse; par contre, les rayonnements dont il est nécessaire de se défendre sont les rayons artificiels causés par corps incandescents. Les risques liés à ces rayonnements sont: opacités cristalliniennes, cataractes, cécité partielle.

Fumées, vapeurs et gaz, poussières fines, éclaboussures de produits chimiques.

La protection contre les risques chimiques est indiqué pour certains types de travail, par exemple manipulation des poussières toxiques ou des liquides dangereux, qui peuvent représenter un risque potentiel pour les yeux de l’utilisateur. Le risque chimique est présent, notamment, dans le milieu médical, dans l’industrie agroalimentaire ou dans le domaine de la gestion des déchets, lorsque les micro-organismes sont susceptibles de contaminer l’individu. Les risques auxquels on peut être soumis sont: conjonctivite; ulcération de la cornée, infections virales et cécité partielle ou totale.

Ce site utilise des cookies, y compris le profilage tiers. En continuant à naviguer sur le site, vous acceptez notre utilisation des cookies.